Année de prière pour les âmes du Purgatoire

Dernière mise à jour : 1 avr.


La crise pandémique que nous continuons de traverser est un moment difficile pour chacune et chacun d’entre nous. Nos libertés sont limitées ; notre avenir est incertain suspendu bien souvent à des restrictions prises du jour au lendemain. La pandémie a aussi fait de nombreuses victimes, soit dans notre entourage, soit de façon plus éloignée. Certaines personnes sont même décédées, sans avoir pu saluer leurs proches ou avoir près d’eux la consolation de la présence d’un être cher. En même temps, cette crise a fait naître de nouvelles solidarités, particulièrement face au plus fragiles et avec beaucoup de nos contemporains, en commençant par nous-mêmes, nous réfléchissons à une autre façon de vivre, moins orientée vers le consumérisme, une vie sans doute plus simple, plus proche de la nature. En tout cas, pour nous chrétiens, cette crise nous pousse aussi à une certaine intériorisation, à regarder notre vie à la lumière de notre foi de façon plus forte et à intensifier notre prière. Pour nous, membres de la Communion Marie Porte du Ciel, la crise pandémique nous renvoie à notre « charisme » : être des missionnaires d’Espérance et nous conviendrons tous ensemble qu’au cœur de cette crise, prier pour l’Espérance devient presque… un devoir.

Au cœur de notre mission de faire grandir l’Espérance, il y a la prière pour nos chers défunts. En effet, n’oublions pas que les âmes du Purgatoire ne peuvent plus rien pour elles-mêmes : elles sont comme dans l’état permanent de l’Espérance de voir Dieu face à face au terme de leur temps de purification. Elles ont besoin de nous, de notre prière, de l’offrande de nos petits sacrifices, de nos demandes d’indulgence. Mais en même temps, n’oublions jamais que les âmes du Purgatoire intercèdent pour chacune et chacun d’entre nous, afin que nous grandissions dans l’Espérance. Il y a ainsi comme un « vase communiquant » de l’Espérance entre nous, pèlerins de cette terre, et ceux qui nous ont quittés et qui vivent le temps de la Purification. C’est la Communion de l’Espérance… c’est la Communion des Saints. Prendre mieux conscience de cette réalité de l’Invisible en nos vie est une source de grande consolation, une consolation que nous pouvons répandre généreusement par notre prière et nos actes de charité.

Oui, en ce temps, il est particulièrement important de prier POUR et AVEC les âmes du Purgatoire pour faire grandir la Civilisation de l’Amour.

Aussi nous avons décidé d’ouvrir pour tous les membres de la Communion Marie Porte du Ciel, mais aussi pour toutes celles et ceux qui le désirent, une année spéciale de prière pour et avec les âmes du Purgatoire : une année qui va du premier dimanche de l’Avent 2021 jusqu’au dimanche du Christ-Roi 2022. Que faire durant cette année ? Prier de façon plus intense dans la Communion des Saints, participer à notre groupe de prière et à nos activités, en particulier le Triduum Pascal à Notre-Dame de Montligeon et notre pèlerinage d’octobre 2022 à st Jacques de Compostelle, et vivre en communion les uns avec les autres le chapelet de la Miséricorde Divine pour nos sœurs et frères défunts chaque lundi en union avec le sanctuaire de ND de Montligeon. A chacune et chacun aussi de prendre toutes les bonnes initiatives pour renforcer avec nos défunts une intimité de chaque jour.

Nous sommes convaincus que si nous prenons l’engagement de faire de cette année spéciale de prière pour les âmes du Purgatoire, un « temps favorable », nous aurons changé quelque chose dans notre monde, en nous et dans l’Invisible. La flamme de l’Espérance brillera de façon plus intense.


77 vues0 commentaire